Je n’ai plus d’adresse – Comment recevoir mes colis ?

Voilà un problème auquel certains d’entre nous sont confrontés. Ne plus avoir d’adresse.

Cela ne veut pas dire que l’on n’a plus de toît sur la tête, seulement que l’on ne peut plus recevoir notre courrier ou nos colis (nettement plus intéressant, j’en conviens) nulle part.

Jusqu’à présent j’avais toujours eu une adresse où recevoir ce que je commandais sur internet, ce qui représente l’essentiel de mes achats d’ailleurs. Mais une petite semaine avant de quitter l’Angleterre pour de bon je me suis rendue compte que pour le mois à venir je ne pourrais plus faire de shopping en ligne. Enfin si, mais sans aucun endroit où recevoir mes trésors ce n’était pas évident.

Comme je vous l’ai dit ce n’est pas que je n’ai plus nulle part où vivre, simplement qu’au cinquième colis du mois j’imagine que beau-papa et belle-maman aussi cool soient ils vont finir par froncer les sourcils. Même si j’en conviens ce sont des personnes adorables. Et c’est peut-être parce que je les adore et qu’ils sont d’une gentillesse incroyable que je ne tiens pas à ce que le facteur vienne les embêter tous les quatre matins.

En plus ils n’habitent pas exactement en France, même si à la frontière, ce qui rajoute un petit problème supplémentaire. Pour une colis venu des USA c’est le même combat, mais commander en France me reviendrait d’un coup beaucoup plus cher. Je me suis donc creusé la cervelle pour trouver des solutions afin que l’absence totale de colis ne me plonge pas dans la déprime la plus totale.

Numéro 1 : Les amis bienveillants

 

Les amis...? Vous êtes où ???
Les amis…? Vous êtes où ???

La première solution qui me soit venue en tête c’est bien celle là. Demander à des amis français habitant dans le coin. Et ça a été le début de la réalisation. De un, je n’ai pas tellement d’amis dans le coin, ou en tout cas très peu habitant en France. De deux, parmi les rares français donc, il y a ceux à qui je ne tiens pas trop à demander un service (parce queje ne les connais pas des masses, je ne leur fais pas confiance ou je ne sais quoi) et il y a ceux à qui je pense. Je prends donc délicatement des nouvelles de ces derniers et ça donne plus ou moins ça : 50% en échange pour l’été, 50% en vacances au loin.

Il semble donc que les amis ne soient pas la solution.

Next.

Numéro 2 : La famille

famille

C’est la deuxième option que j’ai envisagée. Pas la première parce que je rencontre un léger problème avec cette option : le membre de ma famille le plus proche habite à 473 kilomètres exactement. Hum hum…

L’option consistait donc à ce que la personne réceptionne mon colis et me le renvoie par la poste ou en point relais pas loin de là où je suis.

Oui, mais… Ma mère a pris la tangente direction Israel. Mon père, lui, est parti se dorer la pilule direction le Sud Est de la France. Mes grands parents se sont enfuis en Italie. Ma tante est en déplacement professionnel. Ma cousine est partie en voyage sac à dos je ne sais trop où en montagne et mon cousin a décidé de se couper du monde et de rester jouer aux jeux vidéos pour le restant de ses jours vacances (donc hors de question de se rendre à la poste chercher un colis pour le réexpédier aussitôt).

Neeeeeeext.

Numéro 3 : L’ inconnu bienveillant

 

Mais vous êtes qui vous ?!
Mais vous êtes qui vous ?!

Vous ne le connaissez pas, il ne vous connaît pas. Pourtant il pourrait très bien réceptionner ce colis pour vous. Il suffirait de lui demander gentiment. Il est peut être ce quelqu’un que vous avez croisé au marché, le vendeur du magasin de chaussures ou je ne sais qui.

Une chose est sûre si on lui demande on va passer pour une  originale (pour ne pas dire folle.) La réponse risque de se trouver à mi-chemin entre un regard éloquent et un « on se connaît ? ».

Je tiens à préciser que cette idée n’est passée dans mon esprit que l’espace d’une seconde. Cependant je pense qu’elle mérite sa place ici et que certains plus entreprenants et aimant le risque pourraient tester. Pour moi c’est un peu too much.

Next.

Numéro 4 : Le point relais

passer-relais
Il me fallait une image… on ne critique pas !

Voilà une option un peu plus conventionnelle que la dernière. Le point relais c’est quand même super pratique. Pour un peu que vous ayez un magasin fermant à 20h à côté de chez vous c’est le pied.

Cette option permet de ne pas avoir à attendre un samedi matin à l’ouverture de la poste dans une queue d’environ 45 minutes parce que personne ne peut récupérer son colis en semaine. J’avoue que rien que le fait de pouvoir tranquillement aller chercher mon colis à une heure décente pour les gens qui travaillent me séduit énormément.

Le seul problème c’est que tout les sites ne le proposent pas. Vous ne trouverez cette option que pour les sites français et encore pas tous.

Du coup c’est un oui, mais…

Numéro 5 : la boîte postale

mail-boxes-martinique-boites-postales

Il s’agit d’un service qui pour une dizaine d’euros par mois vous permet d’avoir une boîte au lettre dans un bureau de poste. C’est pratique et vraiment sympa comme tout quand on est en plein déménagement et que l’on a plus vraiment d’adresse.

Cependant bon nombre de sites internet refusent de livrer leur colis à des boîtes postales. Je ne sais pas vraiment pourquoi et je trouve ça dommage. Du coup ça sera sans moi.

Next.

Numéro 6 : La Poste Restante

 

Et le mien c'est lequel ?
Et le mien c’est lequel ?

Il s’agit encore une fois d’un service de la poste. Cette fois pas besoin de payer une boîte postale ou de demander à qui que ce soit. Il suffit simplement de marquer votre adresse de livraison comme ceci :

Mme. Machin Chose / Poste Restante / adresse de la poste dans laquelle vous voulez recevoir votre colis/ Ville + Code Postal

Du coup votre colis va simplement rester à la poste et vous n’aurez plus qu’à aller le chercher. Vous devrez cependant payer environ 70 centimes d’euros pour le retirer. (Trouver les tarifs de poste restante est extrêmement dur sur internet. Le site de La Poste est d’un flou absolu mais il semblerait que les tarifs aient changés selon certains forums. Le prix du retrait d’un colis serait passé à 4€, cela reste néanmoins à vérifier.) Ce qui revient tout de même à moins d’ennui que de demander à certaines personnes nous sommes d’accord. Aussi pour nos amis suisses sachez que le service de Poste Restante et gratuit d’après mes souvenirs. Toujours bon à prendre.

Cette fois je pense avoir trouvé le service qui me correspond le mieux. Et le temps qu’il faudra je pense utiliser celui-ci en plus des points relais.

 

J’espère que cet article vous sera utile, vous donnera des idées ou ce genre de choses.

De plus je tiens à préciser que j’ai exclu de ma liste toutes les options à haut risque, liste non exhaustive : chez l’ex, l’ennemi juré, les douanes, le secrétariat de ma faculté, le commissariat de la ville, etc.

Review : Shampoing et Après shampoing Handmade Naturals

Il y a plusieurs mois de ça je vous parlais de la marque anglaise Handmade Naturals. Je reviens aujourd’hui sur mon expérience avec deux de leur produits : le shampoing Herbal Shampoo pour cheveux normaux à secs et l’après shampoing Hair Conditioner de la même gamme.

2011_LOGO_FOR_WEBSITE

La présentation sur le site a quelque peu changée mais les produits semblent être restés les mêmes (malgré les appellations légèrement différentes aussi.

Vous pouvez retrouver l’article de mon haul ici.

Quelques mois plus tard je vous donne mon avis sur cette gamme et cette marque qui avaient tout pour plaire.

IMG_20140308_125527

Les points positifs :

L’odeur très naturelle, de plantes et d’huiles essentielles est tout simplement à tomber et cela rendait l’utilisation extrêmement agréable.

Le prix. £7.25 la bouteille. Soit moins de 10€ la bouteille. Ce qui reste raisonnable pour un produit naturel et fait au Royaume-Uni.

La quantité. 250ml, c’est standard, la bouteille reste ainsi pratique à poser sur le rebord de la baignoire et à transporter.

-Le shampoing nettoie bien sans agresser.

 

Les points négatifs :

La texture est assez étrange dans les deux produits. Très liquide comme pour beaucoup de shampoings bio mais quelque chose me dérange dedans. Le shampoing ressemble à un mélange entre un gel et un liquide.

 

La texture du shampoing entre gel et liquide.
La texture du shampoing entre gel et liquide.
Si l'on frotte le shampoing à sec on commence déjà à avoir une mousse très fine.
Si l’on frotte le shampoing à sec on commence déjà à avoir une mousse très fine.
Shampoing avec de l'eau. La mousse n'est pas mal du tout pour un shampoing naturel.
Shampoing avec de l’eau. La mousse n’est pas mal du tout pour un shampoing naturel.

L’après shampoing lui ressemble en texture à de la crème fraîche liquide, la seule différence restant qu’il laisse un fini huileux sur la mainsi on l’étale comme ça.

L'après shampoing. Assez liquide, du coup c'est dur de ne pas en perdre une partie lors de l'application.
L’après shampoing. Assez liquide, du coup c’est dur de ne pas en perdre une partie lors de l’application.
Quand on l'étale à sec on a l'impression d'utiliser une crème très grasse. Il n'y a pas de mousse ni quoique ce soit.
Quand on l’étale à sec on a l’impression d’utiliser une crème très grasse. Il n’y a pas de mousse ni quoique ce soit.
Toujours à sec je trouve que l'on voit mieux sur cette photo le côté huileux de l'après shampoing. Sans eau on a vraiment l'impression d'avoir de l'huile sur les doigts après l'avoir étalé.
Toujours à sec je trouve que l’on voit mieux sur cette photo le côté huileux de l’après shampoing. Sans eau on a vraiment l’impression d’avoir de l’huile sur les doigts après l’avoir étalé.

– Le shampoing nettoie bien, mais je fais quand même deux shampoing pour être sûre et j’ai parfois eu la sensation de cheveux gras à l’arrière de la tête lorsque mes cheveux étaient mouillés. Ca ne reste pas une fois sec mais cela reste assez traumatisant.

-L’après shampoing ne fait pas vraiment son travail à mes yeux. Il aide peut être vaguement à démêler et encore je ne suis pas si sûre. En tout cas il n’apporte pas d’hydratation ou de nutrition à mes cheveux. Au début je pensais qu’il limitait la sécheresse etc. mais après avoir changé dernièrement d’après shampoing je me rends compte qu’il n’avait vraiment pas grand chose pour lui.

La date de péremption qui est juste terriblement proche de la date d’achat. Je me lave les cheveux une fois par semaine en moyenne et je ne pense pas que l’on puisse réellement finir 250ml en un mois et demi à ce rythme là…  J’ai donc décidé de continuer de l’utiliser, je n’ai observé aucun changement dans la texture, l’odeur ou encore l’efficacité (en bien ou en mal…)

 

Conclusion :

Ces produits ne sont pas vraiment efficaces et je pense que l’on peut trouver bien mieux dans la même gamme de prix. L’odeur est à tomber mais je préfère encore l’efficacité.

 

Je rachète ?

Non. Je n’ai d’ailleurs même pas fini les bouteilles. Pour le coup 250ml c’était vraiment trop.

Les remplaçants :

Shampoing :  Le shampoing doux pour toute la famille à l’ylang-ylang de Helvetia Natura.

Après shampoing : Lavender & Avocado intensive conditionner de Johm Masters Oragnics.

De retour, enfin !

Cela fait des mois que je n’ai rien posté sur mon blog, et je dois avouer que je me sens un peu coupable. Ce blog m’a beaucoup aidée quand je n’allais pas très bien. Et pourtant je l’ai délaissé pendant tant de temps. Quand on arrête d’écrire il devient de plus en plus dur de s’y remettre et arrive un moment où l’on se dit que cela n’en vaut peut-être pas la peine.

J’ai décidé que cela en valait la peine.

Ma vie est arrivée à un tournant dernièrement et tout s’est accéléré. Plus un moment pour moi vraiment, mes passions en ont pâti. J’ai pu arriver à certaines de mes limites, me rendre compte de ce dont j’étais capable, de ce dont j’avais envie. Mes projets sont de plus en plus définis et je suis devenue plus forte, plus courageuse aussi.

Plus courageuse, c’est ce qui m’a poussée à reprendre mon clavier et ce blog. J’avais un sentiment d’inachevé, l’impression d’être passée à côté de quelque chose. Je me suis dit : ma fille tu ne peux pas abandonner tout ce que tu commences, continue !

Aujourd’hui je reviens vers vous avec plein d’idées en tête, plein de projets et un coeur assez grand pour y faire rentrer la terre tout entière.

 

A tous une merveilleuse journée.

Le dernier jour

Aujourd’hui c’est mon dernier jour. Non pas que je vais mourir ou quoique ce soit du genre, on se rassure. Mais aujourd’hui c’est mon dernier jour de plein de choses.

Avant-hier soir c’était la dernière fois que j’étais affalée sur le canapé du salon à regarder des émissions débiles à la télé avec mes colocs. A savoir si l’acteur était un américain avec un accent terrible ou un britannique essayant de prendre un accent américain. Tout ça en me gavant de sushi et en insistant pour que les autres en prennent aussi.

Hier soir c’était la dernière fois que je m’entrainais à la pole avec les filles. Nous étions 4 filles dans le cours « intermediate » plus la prof. Je les adore toutes, j’ai eu le temps de poler avec elle, de rire avec elle d’applaudir quand elles réussissaient quelque chose pour la première fois. Et je ne les reverrai pas. J’ai promis d’envoyer des chocolats et je suis partie prendre le bus pour rentrer chez moi.

Ce matin c’était la dernière fois que je voyais mes colocataires. L. qui est parti le premier en cours, comme toujours. S. qui est parti travailler peu après. B. que j’ai souhaité tuer parce qu’il avait décidé de prendre un bain un vendredi matin alors que je voulais aller me doucher. E. qui est arrivé avec son copain alors que j’allais ramasser quelque chose près de la porte d’entrée, je leur ai ouvert et j’ai eu le droit à deux bonjours enthousiastes. J. qui est avec sa copine en train de jouer à un jeu vidéo. Pendant que je m’activais à boucler mes valises à jeter mille choses, à nettoyer, ranger, je les ai tous croisés un moment. Et j’ai eu le coeur serré. Je ne les reverrai plus. B. a dit « à une prochaine fois, à un autre moment et dans un autre lieu peut-être ». C’était assez triste. J’avais beau râler contre eux parce que je devais m’occuper de tout les « hey guys, come on… » vont me manquer.

Ce matin c’était la dernière fois que je me réveillais dans ce lit, une heure trente avant le réveil… comme toujours. La dernière fois que je voyais le ciel si gris de ma ville et la brique rouge des maisons d’en face. J’ai enlevé les draps, le linge, tout. Il ne reste plus que le matelas sur lequel je suis assise pour taper ces mots.

Aujourd’hui c’est la dernière fois que je vais vivre dans cette ville en tant qu’étudiante d’échange. Même si je l’ai souhaité de tout mon coeur pendant tout ces mois je suis un peu triste. C’est une page qui se tourne. Une de plus. J’ai la gorge nouée et mon estomac se croît dans des montagnes russes.

Aujourd’hui cela sera mon dernier examen, bientôt, dans quelques heures. Puis je me rendrai à la gare en courant avec mes deux valises, 40kg en tout. Je prendrai mon train puis mon avion. Et là je dirai adieu à cette Angleterre que j’ai tant maudite mais qui me manquera quand même.

Aujourd’hui ça sera aussi la dernière fois que je referai le trajet tant effectué, celui qui mène à l’université, puis au centre ville. La dernière fois que je reverrai ces lieux tellement familiers maintenant, que je ne remarque presque plus.

 

Et demain, demain je devrai écrire la prochaine page. Me pencher sur mon histoire encore une fois, et prendre ma plume et mon encre pour remplir les pages encore blanches. Demain je ne serai plus tout à fait la même, mais je ne serai pas pour autant si différente. Quand j’entendais qu’Erasmus nous changeait je pensais que ce n’était que pour les expériences positives, la mienne ayant été plutôt négative je ne m’imaginais pas regretter cette ville, cette vie. Je ne m’imaginais pas que je serais si bouleversée aujourd’hui. Et pourtant.

J’oscille entre tristesse, peur, angoisse, joie, excitation et bonheur immense. Je ne sais pas trop à quel Saint me vouer mais je sais que je n’oublierai jamais. Cette période de ma vie restera gravée en moi pas comme exceptionnellement belle ou mauvaise, juste comme une expérience unique.

Ce soir je rentre retrouver mon amoureux et pourtant mon coeur est un peu en deuil.

Un jour je reviendrai surement ici et je me demande comment sera la ville, si je retrouverai celle qui a su me charmer, envers et contre moi.

Ma semaine Youtube…

 

 

Bonjour tout le monde,

Vous avez pu voir récemment que je suis revenue sur la toile après une période plus qu’agitée comme je vous l’avais expliqué. Les examens et les galères ne sont pas encore terminés mais j’ai décidé de repasser par ici pour vous parler un peu. Pas de grands articles ou de tests beauté en perspective pour le moment mais de petites preuves d’attention, des petites anecdotes et beaucoup de partage. Tout ça me manquait trop, du coup je suis de retour et j’essaierai de vous donner des nouvelles le plus souvent possible.

C’est pourquoi aujourd’hui j’ai décidé de partager avec vous ma semaine sur Youtube, avec trois magnifiques Youtubeuses dont j’ai décidé de voir ou de revoir nombre de vidéos (la semaine dernière donc).

 

#1

On commence en beauté avec Sandrea26France. Il s’agit d’une youtubeuse française vivant actuellement aux Etats-Unis, super bavarde joyeuse et dynamique. (Au passage elle a un chien, Tyson qui est juste adorable et qui essaie de lui piquer la vedette dans les vidéos.) Elle a reçu une formation dans une école de coiffure et certains de ses conseils pourraient bien en intéresser plus d’une.

Vous pouvez la retrouver sur sa chaîne beauté (ici) ou encore sur sa chaîne vlog (ici).

Voici une sélection de quelques vidéos qui pourraient vous plaire (elle en a des centaines alors n’hésitez pas à fouiller un peu) :

1- Pinceaux Make Up – de A à Z :

 

2- Choisir son fond de teint :

 

3-Collection et organisation de son maquillage : 

 

#2

 On continue l’aventure avec Clémence Green Beauty. Depuis quelques temps maintenant j’ai décidé d’utiliser plus de produits naturels, bio, etc. Du coup sa chaîne est vraiment très intéressante pour moi, en plus comme on a la peau de la même couleur – plus ou moins- (blanche comme la neige pour résumer) je sais que quand elle dit qu’une teinte est pâle, elle l’est.

Et voici une petite sélection des vidéos que vous pourrez retrouver sur sa chaîne Youtube (ici).

1- Sa routine de soin du soir:

 

2-Un comparatifs des fonds de teint bio qu’elle possède : 

 

3-Une présentation de ses fards Boho Green : 

 

#3

Et enfin pour conclure en beauté ma semaine Youtube c’est chez une charmante australienne que je me suis arrêtée. Il s’agit de Karissa Pukas et vous pouvez la retrouver sur sa chaîne ici.

Elle est magnifique, souriante et dynamique. Ses vidéos sont un véritable plaisir à regarder pour moi et elle a le don pour me faire craquer sur des marques de cosmétiques uniquement disponibles en Australie (c’est le moment où je me maudis de suivre sa chaîne ^^). Bien que cela puisse sembler évident je tiens à préciser qu’il s’agit d’une chaîne anglophone. Cependant pas besoin de comprendre la langue de Shakespeare pour aller admirer ses tutoriels make-up ou ne serait-ce que le début de ses vidéos que j’adoooore réellement.

Et pour vous guider un peu dans son univers je vous propose une fois de plus ma sélection :

1- Un regard dans les tons nudes avec un ràl rose (marque australienne bonjour ;) ):

 

2-Un total look inspiré de The Great Gatsby (en plus il est en muet, pas besoin de l’anglais) : 

 

3-Un get ready aux lèvres bien peps’ (pareil que pour l’autre, pas la peine de comprendre l’anglais pour se faire plaisir): 

 

 

Voilà, voilà c’est tout pour ma sélection. Je ne referai sûrement pas ça toutes les semaines, mais une fois de temps à autres c’est toujours sympa (surtout si il y a de bonnes découvertes au programme.) En tout cas j’espère que cela vous a plu, et que vous aimez ce que vous voyez. ;)

 

Passez une bonne semaine et à bientôt.

Les mystères de la vie : les couverts

Voilà maintenant un bon moment que je me suis installée en Angleterre. J’ai posé mes valises dans une colocation pas très loin de mon université. Une petite maison en brique typiquement anglaise que je partage avec cinq garçons. (Oui, oui je suis la seule fille, et oui oui ça se passe bien.)

Bref, une fois arrivée j’ai pu me rendre compte que la vaisselle de la maison était quelque peu lacunaire. Il n’y avait que très peu d’assiettes et les couverts bien que plus nombreux se retrouvaient assez insuffisants aux heures de pointes où lorsque certains avaient eu la flemme de faire leur vaisselle.

couverts
En vrai les miens ne sont pas si classes…

Au bout de quelques semaines à ce régime en ayant marre je me suis rendue à Morrison’s pour aller m’acheter couteaux, fourchettes et cuillères en tout genre. Je prends les petits lots qui sont proposés et je suis à la caisse en un clin d’oeil. Je choisis les caisses automatiques, de toute manière il n’y avait que celles là d’ouvertes. Je scanne tous mes articles et voilà le moment de scanner mes couverts qui arrive. Fourchettes : tant de pounds. Cuillères à soupe : tant de pounds. Cuillères à café : tant de pounds. Couteaux : WARNING vous essayez d’acheter un objet dont la vente est interdite aux moins de 18 ans, veuillez présenter une carte d’identité valide afin de procéder. [Ceci est une traduction basée sur ce dont je me souviens].

Je me suis retrouvée comme deux ronds de flan, la bouche bée et les yeux aussi rond et vide d’expression que ceux d’un poisson doré à la poêle. J’ai vu l’agent de sécurité arriver et me demander ma pièce d’identité, que je n’avais pas. Je lui ai proposé de montrer ma carte étudiante mais bon, il n’a pas voulu.

Je lui ai quand même demandé pourquoi on me demandait ma carte d’identité. La réponse : ce sont des armes, c’est dangereux.

NON ! Bon sang, ce sont des foutus couteaux à tartiner, même en appuyant comme une forcenée sur les dents avec mon pouce et en le passant dessus je ne risque rien. Bientôt le permis de port avec les couteaux à poisson tant qu’on y est !

Enfin… il a appelé son supérieur afin de savoir si il pouvait quand même me les vendre… la réponse a été oui. Heureusement d’ailleurs. Je me voyais mal repartir chez moi sans mes couteaux pour revenir dix minutes plus tard avec une carte d’identité juste pour eux.

J’ai vraiment été bluffée ce jour là. Un peu énervée aussi, non mais des couteaux à tartiner bon sang. D’ailleurs, pour la petite anecdote. J’ai acheté un scotch chez eux il y a quelques semaines… je me suis coupée avec les dents du dérouleur. Coupée, oui, ça a saigné pendant plusieurs minutes. Par contre là pas d’interdiction.

Et si je pensais à utiliser mon scotch pour couper ma viande ?

Et vous, des aventures du genre récemment ou il y a plus longtemps ? Racontez -moi tout ça ;) 

Absence

Voilà quelques semaines que j’ai disparu, après une petite explication lancée sur Hellocotton je me suis éclipsée. J’ai bien profité de mes vacances et je n’ai vraiment pas travaillé pour mes cours. Du coup, maintenant, je suis dans la galère…

Enfin, bref. Tout ça pour vous dire que je reviendrai prochainement. Mais que cela sera beaucoup plus épisodiquement. Des examens à la pelle, des déménagements avec changements de pays en prime… un programme chargé m’attend. Je tiens à vous dire que je ne vous oublie pas et que je ferai en sorte de passer le plus souvent possible.

 

Bonne journée à tous.