De la schizophrénie de mon armoire beauté…

 

Ou essai sur le dilemme d’une femme à la peau sensible et réactive inexorablement appelée par les sirènes du marketing.

A défaut d’avoir le talent littéraire et philosophique de Montesquieu je peux néanmoins me targuer d’être un peu plus divertissante. Du moins je l’espère, sinon ma vie est un échec total.

La source de mon inspiration... juste pour le titre, promis !
La source de mon inspiration… juste pour le titre, promis !

 

J’ai commencé à vraiment prendre soin de ma peau à la fin de mon adolescence. Je n’en avais jamais vraiment eu le besoin ni l’envie avant. Aucun problème de peau majeur, si ce n’est mon extrême sensibilité au soleil (du coup je n’ai pas attendu la vague des cosmétiques asiatiques pour sortir avec une crème solaire tous les matins.) Un jour je devrais vous raconter l’histoire de mon coup de soleil du 25 décembre, ma famille en rit encore…

Je n’ai donc jamais eu d’acné, un bouton ou deux en période de stress intense et encore, une peau mixte qui ne brille pas vraiment ni ne tiraille. J’ai été plutôt chanceuse en somme.

Mais un jour j’ai eu le déclic à force de traîner sur les blogs et de lire que si on ne prenait pas soin un minimum de sa peau il y avait des chances que toute cette histoire se finisse mal. Et j’ai commencé à me renseigner. Ce qui m’a vraiment fasciné c’est le layering.

Ayant toujours été une grande amatrice de culture japonaise je me suis naturellement tournée vers l’Asie pour chercher comment prendre soin de ma peau. Après avoir étudié le japonais pendant pas mal d’années (et la culture à la même occasion du coup) je n’imaginais même pas que les gens puissent penser que les cosmétiques asiatiques étaient moins sûrs que les européens. Entre une crème japonaise et une crème française je ne sais pas pourquoi mais j’ai toujours tendance à considérer que la japonaise sera d’un bien meilleur niveau et beaucoup plus sûre. (J’ai du être traumatisée par le côté maniaque et hyper hygiéniste de mon professeur de japonais…)

Histoire de se mettre dans l'ambiance...
Histoire de se mettre dans l’ambiance…

 

Donc après pas mal de temps à tergiverser (je suis capable d’attendre des années avant d’acheter quelque chose qui me plaît juste pour être sûre que ce n’est pas une passade… oui oui oui. Bon j’achète aussi des choses au coup de cœur, faut pas abuser non plus.) je me suis lancée. Ma peau mixte commençait à filer du mauvais coton, notamment à cause d’une pilule.

Interruption momentanée du programme : CERAZETTE JE TE DÉTESTE.

Pour la première fois de ma vie j’avais de l‘acné, et comment dire, quand on vient de finir l’adolescence et qu’on se dit que c’est bon on est passée à travers les mailles du filet : ça fait bien mal.

J’ai donc pris les choses en main et grâce à différentes marques asiatiques j’ai remis ma peau sur le droit chemin. (La plus grande aide a quand même été apportée par le changement de pilule on est d’accord.)

Du coup je suis restée à ce régime pendant un bon moment. En fait, tout allait super bien jusqu’à ce que je change de pays pour mon Erasmus. Là ma peau a déconné. Et dans un élan désespéré (c’est beau le lyrisme, vous ne trouvez pas ?) j’ai adopté une routine 100% naturelle. De A à Z. Et elle a sauvé ma peau. Vous pouvez d’ailleurs retrouvé cette charmante routine ici dans l‘un de mes précédents articles.

Vous la voyez la coupable ?
Vous la voyez la coupable ?

 

C’est là où la dite schizophrénie de mon armoire beauté a commencée.

D’un côté tous les produits de mon layering, 100% asiatiques, 0% naturels je caricature un peu là, que je ne pouvais plus utiliser pour cause de révolte cutanée.

De l’autre, une sorte d’épicerie, des produits 100% naturels qui ne ferait pas tâche dans ma cuisine et qu’une personne lambda rangerait plus dans le placard au dessus de la gazinière que sur le rebord du lavabo de sa salle de bain.

Du coup, comme depuis quelques temps ma peau s’est un peu calmée, je mixe un peu des deux dans ma routine et ça donne un drôle de mélange. L’important c’est l’efficacité, soyons d’accord.

Si je me suis tournée vers le naturel c’est parce que la cosmétique plus « traditionnelle » me désespérait et ne faisait pas grand chose pour moi. En tout cas rien de positif. Mais ce n’est pas par engagement pour de grandes idées ni quoique ce soit. Juste parce que je veux quelque chose qui ne m’agresse pas la peau quand je l’applique. Si je le trouve du côté du naturel et que de belles idées sont défendues par la marque : tant mieux. Sinon ce n’est pas si grave que ça. Je ne pense pas un jour revenir aux gommages mécaniques par exemple, ma peau ne le supporte pas. Le seul gommage enzymatique que j’avais trouvé dans le naturel était à base d’ananas : dommage j’y suis allergique. (Je vous parle souvent de ma peau, mais mon corps aussi est compliqué à l’occasion…)

Du coup je ne sais pas trop à quel saint me vouer… Cependant je compte continuer avec le naturel, parce que depuis que j’ai appris à lire les compositions le reste me fait un peu peur.

Au niveau maquillage aussi je compte passer doucement au naturel, afin de ne pas trop traumatiser ma peau.

IMG_20130620_192929
Je trouvais que ça illustrait bien le naturel et le « moins naturel » ensemble. Puis je préfère mettre une photo d’un endroit que j’aime bien plutôt que celle d’une énième feuille verte trempant légèrement dans l’eau ou celle de grands champs de blé se perdant à l’horizon..

 

Une chose est sûre : dès que je reviens chez moi ma peau reprend un état normal le lendemain au matin. On ne peut pas me dire que ce n’est pas du à l’endroit où j’habite. Alors vivement la fin de mon Erasmus !

Donc je pense que pour encore quelques temps sur ce blog vous allez avoir à la fois du naturel et du beaucoup moins naturel.

 

A vous la parole :

Chez vous c’est plutôt bio, naturel ou cosmétique traditionnelle ? Un peu de tout ?

Publicités

Quoi de beau pour mes cheveux ? [Haul, Routine et Découverte… rien que ça]

Il y a quelques semaines de cela je me suis mise à tirer la sonnette d’alarme. Mon shampoing et mon après shampoing chéri commençaient à diminuer furieusement et il me semblait bien qu’ils n’en avaient plus pour longtemps.

Je me suis donc mise à la recherche du shampoing et de l’après shampoing idéal tant au niveau de la composition que pour mes cheveux. Ce fut une quête longue et difficile, je ne vous le cache pas. Mais je suis sûre que celles d’entre vous qui font extrêmement attention aux compositions de leurs produits savent ce dont je parle.

J’ai donc passé des heures, des soirées et parfois même mes fins de semaines à trouver la perle rare. Je vais vous faire un petit point sur la situation avant de passer au vif du sujet : le haul.

Disney-1-100550_L

Mes cheveux :

  • Longs. Ils vont jusqu’au bas de mon dos pour être plus précise.
  • Secs. J’en prends grand soin en ne les agressant pas trop et en leur faisant de bien jolis masques maison pour les hydrater.
  • Changeants. Oui, oui. En fait ils vont du lissé ondulé au bouclé avec des anglaises par-ci par-là sans que je ne fasse trop grand chose. Ils sont libres en somme, et capricieux.
  • Très liés les uns aux autres. Ils sont affectueux si on veut résumer, ce qui se traduit souvent par quelques nœuds plus ou moins ardus à démêler.
  • Naturels. Je n’ai pas de coloration, et je n’en ai jamais faite. A l’exception des pulse colors quand j’avais dix ans. Ce qui remonte à il y a bien longtemps déjà. Je ne les lisse pas, je ne les boucle pas. Je les laisse sécher à l’air libre, toujours et en plus de cela je choisi les soins les plus naturels possibles pour eux.
  • Épais. Et même très épais. La dernière fois ma belle maman m’a acheté des pinces pour cheveux épais, eh bien l’une des barrettes ne reste en place que quelques secondes avant de « sauter » tellement la masse est importante.

produits magiques

Les produits que j’utilisais jusque là :

  • Shampoing et après shampoing Timotei Délice Bio Vitalité et Nutrition pour cheveux secs et abimés. Pour ces produits j’ai envie de dire : heureusement que je n’ai pas regardé les avis sur internet. De un, parce qu’ils sont relativement mauvais, voire même très mauvais. Et de deux, parce que ces produits ont rendus mes cheveux magnifiques. Après deux shampoings + après shampoings ma belle maman m’a fait remarqué qu’il étaient magnifiques. De la part de quelqu’un avec une formation de coiffeuse je le prends plutôt bien. ;)
  • De l’huile de coco.
  • Du monoi.
  • De l’huile d’olive.
  • Du vinaigre de cidre.
  • Des masques maisons.
  • Une crème pour le visage détournée en crème pour les pointes assoiffées qui fait des merveilles.

Et justement le problème est venu quand je me suis rendue compte qu’après plusieurs mois de bons et loyaux services mes produits Timotei commençaient à être drôlement vides.

bm blanche neige
Depuis que j’ai vu Blanche Neige et la marâtre exiger son coeur, dès que j’entends le mot exigence ça me fait penser à ça ^^ Bon d’habitude c’est moins glamour…

Mes exigences

  • Des produits sains et naturels. Avec le moins de produits chimiques possibles.
  • Acheter sur un site UK. Parce que je ne tiens pas spécialement à commander en France et encore moins aux Etats-Unis quand je peux tester de nouvelles choses ici, ou au moins faire marcher les boutiques en ligne du coin. Je faisais la même chose en France quand j’y habitais, alors je continue une fois ici.
  • Des prix qui ne s’affolent pas trop. Depuis que je fais réellement attention à moi je suis prête à dépenser plus en soins ou maquillages. Cependant je suis toujours étudiante et je ne suis pas millionnaire alors je fais attention. De toute façon à part pour certaines marques bien spécifiques les produits de bonne qualité ne sont pas si chers que ça, enfin je trouve.

***

2011_LOGO_FOR_WEBSITE

Avec tout ça en tête j’ai fini par commander chez Handmade Naturals. Ce site souhaite proposer des produits 100% naturels, faits au au Royaume-Uni. Il possède aussi le label cruelty-free international et utilise du verre, du plastique et du papier recyclé. Voilà pour l’idée générale.

Vous trouverez vraiment de tout sur ce site. Des produits pour la peau, les cheveux, du dentifrice… bref, vous avez de quoi faire.

Passons maintenant au haul. Les produits sont arrivés très bien emballés.

Le colis

IMG_20140308_125310

Vu l’emballage je n’ai eu à déplorer aucune perte. Et ma foi j’en suis fort contente, j’avais eu une mauvaise aventure avec Amazon il y a un an de cela… et avoir dans sa boîte au lettre un paquet tout dégoulinant ce n’est jamais plaisant.

IMG_20140308_125527
Désolée pour la qualité, cette journée là c’était pas le top… en plus j’ai du me battre pour avoir un rayon de soleil…

Et voici le Herbal Shampoo pour cheveux normaux à secs et l’après shampoing pour cheveux normaux à secs aussi. Les bouchons pressions des bouteilles étaient scellés avec du scotch donc c’était vraiment parfait.

Je ne les ai pas encore utilisés parce que finalement mes Timotei font de la résistance, mais ça ne serait tarder. Je les ai quand même ouverts pour sentir un peu, et OMG j’adoooore cette odeur. Je ne suis pas douée pour décrire les senteurs mais je peux vous dire que ça sent les plantes et pas qu’un peu, et j’adore vraiment ça. Bien sûr pour celles qui ont plus l’habitude de quelque chose de chimique ça risque de surprendre… Mais personnellement je suis charmée.

Je vous dirai ce que j’en pense à l’utilisation.

A très bientôt :)

Au secours ma peau est devenue folle ! [Routine Inside]

Je vous avez déjà expliqué qu’à peine débarquée en Albion ma peau avait légèrement décidé de m’embêter…

J’ai toujours eu une peau assez prompte aux réactions. La peau qui devient rouge, qui tiraille, les poussées de boutons parce que NON je ne veux pas que tu mettes cette crème, ça je connaissais. 


Seulement quand je suis arrivée ici ça a été l’apocalypse pour ma peau. Et quoi de mieux qu’un petit avant/après pour vous aider à comprendre la situation (absolument désastreuse) ? 


So let’s go !

 

Before/Avant : au temps où je vivais encore en France : 


-Peau mixte

-De une à trois réactions à des produits cosmétiques par an (ça va, je vous assure c’est rien !) 

-Une routine « layering japonais » qui avait réussie à sauver ma peau de l’acné hormonal déclenché par une pilule (Cérazette bonjour !)

– Du maquillage tous les jours sans trop de problème (= pas de réactions, pas particulièrement de boutons, ni rien…)



After/Après : où comment l’Angleterre m’a fait découvrir l’enfer : 


-Peau sèche ET déshydratée 

-Tiraillements en permanence et nettoyage à l’eau tout simplement plus possible (ça tire trop).

-Peau qui rougit au quart de tour et parfois sans trop de raison (bah oui c’est plus fun comme ça !)

-Peau qui brûle oui, oui, oui, c’est comme de la fièvre mais en localisé, une bonne grosse réaction si vous préférez. 

-Peau qui desquame ( Oh! comble du glamour…) 

-Un petit eczéma sec pour la première fois de ma vie ( le doctor il m’a dit ça : « Oh c’est rien ça arrive, vous savez les bouleversements, le stress, tout ça… allez à la pharmacie ils vous donneront une crème » O.o Bref. Je ne vais pas m’appesantir sur le système britannique de santé, même si il y a pas mal de choses à dire…

-Impossible de dormir comme il faut, parce que dès que la peau touche l’oreiller ça fait mille fois plus mal, alors que déjà d’ordinaire c’est pas le top.

-Le manque de sommeil entraîne des cernes encore plus marqués, du coup j’ai l’air d’être un fantôme avec un coup de soleil croisé avec un zombie… charmant. 

-TOUS mes produits entraînent des réactions de ma peau. Pas d’exceptions.

-Plus possible de mettre ma BB crème… ah bah non, vous pensez bien avec tout ça !

-Plus d’acné du tout. Bah oui, faut quand même voir le point positif dans l’histoire. J’ai gagné un combat maintenant au suivant. 


Bon là je crois qu’on a fait le tour de la situation. Et c’est pas réjouissant. 

Cependant j’ai quand même réussi à trouver la seule routine qui conviennent à ma peau et qui puisse la sauver de tout ça. Une routine 100% naturelle et surtout 100% douce. 



Ma routine de warrior :


Le démaquillage : 


A l’huile toujours. Seulement j’ai rangé mon huile démaquillante Cara, et j’ai été faire le stock d’huile d’amande douce.

 

Je la reconditionne dans une petite fiole en plastique.La bouteille en verre de 500ml c’est pas ce qu’il y a de pluspratique pour prélever quelques gouttes.



L’efficacité ?  Elle fait très bien son travail, c’est une huile quoi. Pour ce qui est de l’émulsionner comment dire je n’ai jamais essayé mais je ne pense pas que cela soit véritablement son point fort. Ceci dit elle s’en va plutôt bien au nettoyage et enlève impuretés et maquillage comme une chef. 


Le prix ?  Pas la peine de mettre des fortunes là dedans, je la trouve au rayon alimentaire du magasin en face de chez moi. Ce qui donne environ £3 pour 500ml. Et 500ml ça va vous durer très longtemps. Croyez moi.



Le nettoyage : 


L’eau c’est NON. J’ai essayé au début et ça a été loin de me rendre service, alors même que mon nettoyant était super doux et que l’eau ici est évaluée comme « très douce » (j’ai même été vérifiée sur le site anglais d’évaluation des eaux… oui, oui, j’étais vraiment désespérée). Du coup je suis passée à une autre type d’eau : l’eau de rose.

 

La bouteille on ne peut plus kitsch…Le packaging ne change en rien l’efficacité ;)


L’efficacité ? Chez moi elle a fait des miracles. Elle a été très douce avec ma peau, elle ne l’a pas irritée, ni quoique ce soit. Il faut savoir que l’eau de rose peut-être utilisée comme gouttes pour les yeux, elle est donc vraiment très douce. Je doute que vous soyez d’ordinaire tentées de mettre un quelconque produit de votre routine beauté dans vos yeux – par simple bon sens. Ici, on peut. Je ne le fais pas, mais au moins c’est rassurant au moment du nettoyage des yeux. Je l’applique avec des petites boules de coton.

 

Ils sont trop mignons les éléphants non ?

Que voilà, je ne peux pas m’empêcher de vous mettre la photo tellement je trouve l’illustration adorable. Elle a très visiblement eu un effet sur mon teint qui s’en est retrouvé illuminé. J’ai vraiment été impressionnée par son effet. Elle laisse ma peau toute propre et même si je ne suis pas une grande fan de son odeur elle fait tellement bien le travail que je ne suis pas prête de m’en passer. 


Le prix ? Je l’ai acheté dans un magasin qui vend des produits du monde et pour 800ml j’ai payé environ £2. Ce n’est vraiment pas la mer à boire, et pour cette quantité c’est comme avec l’huile d’amande douce : ça va vous durer une éternité. 



La lotion : 


Parce que oui c’est indispensable. Surtout que la lotion que j’ai choisi d’utiliser est très souvent recommandées (dans les astuces de grand-mère) pour tout ce qui est psoriasis, eczéma et compagnie. J’ai donc pris un récipient que j’ai rempli à moitié de vinaigre de cidre et à moitié d’eau. Il ne reste plus qu’à secouer le tout et vous pouvez l’utiliser. J’applique le mélange aux doigts comme pour l’huile. Pas la peine de trop insister avec les cotons, ils ont beau être doux mieux vaut s’en passer quand on peut. 

 

A droite vous avez le mélange,beaucoup moins concentré que l’original…


L’efficacité ? Parfaite. Elle a elle aussi eu des effets incroyables sur ma peau. Pourquoi est-ce qu’il faut attendre d’avoir une peau clairement intolérante pour découvrir les meilleurs produits à tout petit prix ? Elle lisse clairement le grain de peau je trouve et a aussi une action sur les pores. Je n’ai jamais eu des pores comme des cratères, mais pour ceux un peu plus visibles que j’avais je trouve qu’elle les a bien resserrés. Encore un coup de cœur en somme. Je suis sûre qu’en plus elle a bien aidée au niveau de l’eczéma. Je n’ai pas de preuves scientifiques pour ça, juste mon ressenti. :)


Le prix ? J’ai du payé dans les £3.5 environ la bouteille de 350ml de vinaigre de cidre. Mais je crois me souvenir qu’en France on peut le trouver pour moins cher que ça. Encore une fois vous ne vous ruinez pas et vous pourrez peut-être même léguer la bouteille à vos petits-enfants en fonction de l’usage que vous en faites. 



L’hydratation : 


A l’huile, encore une fois ! Et pour ne pas changer une équipe qui gagne à l’huile d’amande douce, comme pour le démaquillage. J’ai bien essayé les crèmes de la pharmacienne (Cicalfate, E45 – en deux sortes différentes, et une autre aussitôt appliquée aussitôt oubliée…) mais à chaque fois j’ai fait des réactions. Parfois le naturel il n’y a que ça de bon.

 

Je vous remets la photo, juste pour le plaisir ;)


L’efficacité ? Elle hydrate divinement bien. Elle imite la barrière protectrice de la peau ce qui pour la mienne (sensible, agressée, irritée et réactive on rappelle) n’était franchement pas de refus. Si on ne veut pas briller toute la journée, ce qui est bien le problème de l’huile, ou si on veut se maquiller après, on peut tamponner légèrement avec un mouchoir pour enlever le surplus. Je pense même que des feuilles matifiantes feraient bien mieux l’affaire vu qu’elles sont faites pour ça, mais on fait avec les moyens du bord. Elle n’agresse absolument pas la peau, les risques de réaction sont plus que limités : un seul produit dans la composition on a pas encore trouvé mieux. Et en plus de ça quand on la met le soir, le lendemain matin on se réveille avec une peau de pêche. Quoi de mieux ? 


Le prix ? Voir le démaquillage :)



Voilà, voilà. Vous avez un aperçu de ma routine peau en pleine crise. Une routine naturelle qui en tout et pour tout ne coûte qu’une petite dizaine de pounds (cotons inclus ;) ) et qui est en plus est vraiment douce avec ma peau.

 

En cas de réaction : 


 Je précise que dès que je fais une réaction à un produit que j’ai appliqué sur ma peau je prends un coton imbibé d’eau de rose, j’enlève le produit et je me badigeonne d’huile d’amande douce. Un quart d’heure / une demi heure plus tard il n’y a plus la moindre trace de la réaction. C’est la petite info pratique qui peut éviter bien des pleurs. Parce qu’une réaction à un produit ce n’est pas un moment marrant et que parfois si on ne sait pas quoi faire ça peut être drôlement long. 




J’ai encore mille et une choses à vous raconter sur ma peau capricieuse qui fait des siennes, alors restez dans le coin !



A vous la parole : 


Et vous ça vous arrive souvent des réactions à des produits ? Vous faites quoi dans ces cas là ? C’est quoi votre routine doudou pour prendre soin de votre peau abimée ?